facebook logo        

head1

CH-1972 GENOLIER (VD)
Tél. +41 22 366 25 15

Mercredi  à vendredi de 14h à 18h30
samedi et dimanche de 11h à 18h
ou sur rendez-vous

head2

logo

 

Margotton

† (1915-2009)

Biographie

Né le 18 novembre 1915 à Roanne, René Margotton s’est adonné à la peinture, peu après la seconde guerre mondiale. Après bien des interrogations sur le sens de son travail artistique, il choisit de se rendre à Paris où il entre à l’Ecole des Beaux-Arts. Il fréquente beaucoup les musées et entre alors dans l’atelier de Fernand Léger, peintre pour lequel il se prend de fascination. ll en conservera un certain temps l’influence avant de trouver sa propre inspiration. Il est donc l’héritier des cubistes avec tout ce que cela implique de rigueur et d’équilibre dans la composition des peintures. De nombreuses expositions le font dès lors connaître des collectionneurs français et étrangers et ses œuvres empreintes de féérie et de sensualité obtiennent très vite un succès mondial.

Mais personne n’est dupe du caractère spirituel qu’elles dégagent. Il n’est donc pas étonnant qu’en 1979 il participe à la biennale internationale de l’Art Sacré. Il se lance ensuite dans des réalisations en gemmail, un art du vitrail qu’il pratiquera  pour des compositions destinées à diverses églises dont la basilique Saint-Pie X à Lourdes où 20 gemmaux ont étés exécutés d’après ses œuvres entre 1989 et 1993.

Depuis 2005, l’ancien Palais épiscopal de Bourg-Saint-Andéol en Ardèche, abrite le «Musée Margotton» où figure son œuvre sacrée dans la chapelle et dans la salle des «mystères» ainsi que des peintures diverses dans d’autres salles du Palais.

Bien qu’ayant choisi la fable dans ce qu’elle a de plus dépaysant et de plus somnambule, Margotton met peu d’obstacles entre l’observateur et la toile. Il séduit par des images simples, directes, caressantes et ne tient nullement à choquer ni à multiplier les interrogations. Il aime peindre les payasges bucoliques qu’il rend presque surnaturels, comme ses personnages d’ailleurs.

Chatoyant et joueur dans le choix de sa palette, il nous invite en rade de ses ports de pêche où nous y reconnaissons des voiliers, des quilles, des filets, des maisons, des jetées. Soudain, pourtant, nous nous demandons si ces rivages existent et s‘ils ne sont pas des pièges pour l’imagination. Nous sommes de plein pied dans l’irréel de la sensualité.

Dans cette nature inventée, la femme est le seul être admis à y figurer. Elle en est l’ornement avec son long cou flexible, sa lourde chevelure dorée et ses grands yeux en amande chargés de douceur et de mystère. Le paysage est interprété et transfiguré. Le ciel est sombre, cependant que la lumière sort curieusement du sol. Dans l’air flotte un vaisseau fantôme, des arbres rouges dénudés viennent transpercer un astre mystérieux qui monte à l’infini. Parmi ses sujet on y trouve des fermes rustiques, des mas solitaires ou un vieux village provençal qui respire la paix des sommets purs, avec quelques brebis ou un beau cheval qui broute. Les accords qu’il recherche et qu’il obtient sont indéfinissables. C’est du Margotton. Il en est le maître. Ses tableaux sont à la fois la plus suave des musiques et le plus beau bijou du plus habile des orfèvres. Dans ses compositions hardies, le climat souvent surréaliste ajoute dans toutes ses toiles un élément cosmique et par la puissance de ses couleurs, il nous fait penser aux grands maîtres de la renaissance italienne.

Peintre de la lumière, on ressent à travers la force de sa peinture, son immense sensibilité d’artiste.

Grâce à son œuvre très personnelle atteignant un haut degré de perfection artistique laissant transparaître une profonde et authentique spiritualité, le maître René Margotton prend place parmi les plus grands et les meilleurs peintres de sa génération.  

Expositions personnelles

Depuis 1937, René Margotton a présenté de nombreuses expositions en province, à Paris, U.S.A.,Luxembourg, Nouvelle-Calédonie, Monaco, Philadelphie (USA).

Expositions de l'Ecole de Paris

Depuis 1949: Paris, Tunisie, Italie, Allemagne, Danemark, Finlande, USA, Maroc, Grande-Bretagne, Belgique, Suisse, Côte d’Ivoire, Nouvelle?Calédonie, République de Singapour, Gabon, Vénézuela, Ile de la Réunion, Guadeloupe, Hollande, Chine, Taïwan, Hong-Kong.

Participation aux grands Salons

«Les peintres témoins de leur temps», «l’Ecole française», «Grands et Jeunes d’aujourd’hui», «Terres Latines», «Indépendants», «Artistes français», «Comparaisons», Sociétaire du Salon d’Automne et de la Nationale des Beaux-Arts.

Radio et télévision

René Margotton a participé à des débats radiodiffusés et a été présenté sur les chaînes de télévision américaines. La télévision française a réalisé plusieurs séquences sur son œuvre au cours d’expositions particulières et à son atelier parisien.

Musées et collections publiques

  • Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.  
  • Musée de Narbonne
  • Musée de Sarreguemines
  • Musée Fabre de Montpellier
  • Musée de Saint-Maur
  • Musée Royal du Cambodge
  • Consulat de Panama
  • Musée du Gemmail, Tours
  • Basilique Saint-Martin, Tours
  • Basilique Saint-Pie X, Lourdes
  • Eglise de Sainte-Face
  • Eglise Saint-Louis du Forez
  • Musée du Bourget
  • Eglise de Valaurie

Lithographies - estampes

René Margotton a réalisé des lithographies pour les Editions: La Gravure, Paris; Stehli, Zürich; Froost&Reed, Bristol; Manschi, Londres; Verkerke, Hollande; Hautot, Paris; France Reproductions, Paris; Arnaud de Vesgre, Neuilly-sur-Seine.