facebook logo        

head1

CH-1972 GENOLIER (VD)
Tél. +41 22 366 25 15

Mercredi  à vendredi de 14h à 18h30
samedi et dimanche de 11h à 18h
ou sur rendez-vous

head2

logo

Les passagers du temps


Autres oeuvres exposées >> Newsletter >>
 
Le grand livre de la pêche

La trouée

Cap sur...

Van Cotthem portrait

Van Cotthem

Biographie

Michèle Van Cotthem est née le 5 novembre 1939. Elle est diplômée de l’Ecole des Beaux-arts de Lyon et expose depuis 1962 en France et dans le monde jusqu’au Japon. De nombreux prix lui ont été décernés tout au long de son parcours artistique éloquent. Sociétaire du Salon d’Automne de Paris, elle est aussi vice-présidente de la Société Lyonnaise des Beaux-arts. 

Michèle Van Cotthem a toujours été attirée par le surréalisme, philosophie qui se propose de dépasser le réel, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. C'est la plus riche des choses qui laisse à l'homme sa liberté, la liberté de faire ou ne pas faire. La peinture permet de voyager dans les émotions, les désirs, les rêves, tout ce qui est du domaine de l'invisible, non palpable. Contrairement au musicien qui connaît sa note, le peintre joue avec une matière infinie qu'on sent, qu'on saisit petit à petit jusqu'à la satisfaction finale de l'esprit. Dans les œuvres surréelles de Van Cotthem, on perçoit l'humour, l'ironie, la recherche de correspondances, l'amour des choses. C'est une porte ouverte sur la vie. De chausse-trapes en trompe-l’œil, l’artiste nous balade dans un monde en apesanteur. A la fois très alambiquées et bien fignolées, ses pérégrinations flottent dans l’azur mais restent accessibles au plus grand nombre. Ce paradoxe consiste à exploiter différemment la réalité en détournant les objets de leur sens premier. Un filon inépuisable consiste à brocarder les médias, et plus particulièrement la presse écrite. Partiellement lisibles, les coupures de journaux, entièrement peintes, gardent un pied dans l’actualité pas toujours réjouissante. Mais un humour tendre ou féroce froisse, découpe, plie, torsade le papier. Des éclairages à jour frisant sculptent des reliefs d’où émergent des humanoïdes. Les situations cocasses se déclinent à l’infini.


Commentaire

Michèle Van Cotthem nous fait voyager dans les émotions, les désirs, les rêves, tout ce qui est du domaine de l'invisible, non palpableLes toiles de Michèle Van Cotthem séduisent par la poésie exprimée avec un art magique tout en trompe-l’œil, qui s’appuie sur la spiritualité, sur les valeurs éternelles de l’humain, sur l’esprit. Qu’il s’agisse de ces masques, de ces vêtements de papier journal, dont les titres assurent souvent les résolutions de l’énigme, de ces visages, à la Léonard, emprisonnés dans quelque fresque, de ces clés qui n’ouvrent sur rien, de ces horloges sans aiguilles, de ces nus inachevés que recouvre un pudique voile noir, de ces chats hiératiques… tout est étrangeté, drôlerie, cocasserie, interrogation. Pour Michèle Van Cotthem c’est un besoin permanent de communiquer son onirisme aux autres comme s'il était porteur d'un pouvoir sur leur destinée, cela dans une véritable magie fantastique éternelle, hors du temps.