facebook logo        

head1

CH-1972 GENOLIER (VD)
Tél. +41 22 366 25 15

Mercredi  à vendredi de 14h à 18h30
samedi et dimanche de 11h à 18h
ou sur rendez-vous

head2

logo

rol  portrait

Roll

Biographie Jean Roll † (1921-2015)

Jean Roll est né à Genève en 1921 et a suivi l’Ecole des Beaux-Art de 1937 à 1942. Nommé professeur à l’Ecole des Arts décoratifs en 1952, il rejoindra l’Institut suisse de Rome en 1973 avant de se consacrer essentiellement à la peinture.

Son enfance a été marquée par le milieu du théâtre. Son père était acteur et sa mère à la fois comédienne danseuse et pianiste. Ce ne fut pas sans conséquences, puisque de cette époque il lui est resté le goût du rythme, de la musique et des incessants recommencements avec l’espoir d’obtenir un jour la perfection, ou du moins avec l’idée qu’il s’en fait. Il n’est donc pas étonnant, non plus, de constater également que ses débuts furent marqués par la réalisation de décors de théâtre avant qu’il ne se consacre définitivement à la peinture. Dans son atelier, d’ailleurs, toute oeuvre commence dans un petit théâtre qu’il a aménagé. Sur la scène, entourée de rideaux noirs, il choisit et dispose des objets, les assemble, étudie les perspectives, les rapports de proportions, les assemblages de formes, pendant plusieurs jours. Le rythme alors obtenu, il peint plus vite, lancé comme un comédien qui connaît son rôle et entre en scène.

Un style à nul autre comparable que celui de ce grand artiste dont l’expression picturale fascine par l’esthétisme et la «mise en scène» d’objets usuels qui prennent vie dans la luminosité d’éclairages subtils, de reflets transparents et d’ombres portées caressant la matière avec douceur. 

Il apparaît ainsi inapproprié d’utiliser le terme de nature morte auquel le peintre lui préfère d’ailleurs le terme allemand «Stillleben» qui traduit mieux la vie tranquille et secrète des objets.  

Dans un langage parfois dramatiquement contrasté, le peintre compose des scènes dont le surréalisme de la construction les enveloppe de mystère et leur ajoute une dimension humaine et théâtrale.  

Jean Roll fait surgir la merveilleuse poésie de l’objet mis à nu, compagnon silencieux mais combien présent de nos veilles. Ses formes quasi géométriques dressées sous la lumière nocturne, pures et monumentales ont la noblesse d’altières architectures. Surréaliste sur les bords, ce virtuose de l’illusion picturale excelle à jouer de la lumière incidente, des ombres portées, des reflets de matières brillantes dans une clarté douce parfois quasi lunaire. Jean Roll est un visionnaire qui, au-delà des apparences, voit et fait surgir le mystère des choses.

*  *  *

L'espace de Jean ROLL n'appartient qu'à lui: si vaste qu'on pourrait le qualifier d'absolu, il associe paradoxalement les objets par le vide même qui les sépare, leur confère l'autonomie en même temps qu'il les unit et suscite le sentiment de la permanence, de lois certaines.

Aussi peut-on dire que la peinture de Jean ROLL est métaphysique: elle rend manifeste l'immanence.

Si fondamentale que soit la qualité en quelque sorte intellectuelle de cette peinture, son pouvoir lyrique ne doit point être minimisé. Interviennent en effet des facteurs importants: la lumière, la vie. La clarté si douce, parfois quasi lunaire, qui vient animer les fonds, l'éclairage qui accentue les arêtes et projette les ombres portées, transforme la démonstration logique en poème. Un poème grave, souvent nocturne, un poème du silence et de l'attente.

Arnold Kohler