facebook logo        

head1

CH-1972 GENOLIER (VD)
Tél. +41 22 366 25 15

Mercredi  à vendredi de 14h à 18h30
samedi et dimanche de 11h à 18h
ou sur rendez-vous

head2

logo

 

Avant le déluge

 

 

 



Autres oeuvres exposées >> Newsletter >>
 

 

Les mongolfières

Transhumance

La plaine ensoleillée

 

Lloveras portrait 2013

Lloveras

Biographie

 

Né à Perpignan, capitale de la Catalogne française, Christian Lloveras a d’abord fait des études de littérature et de droit avant de se consacrer entièrement à la peinture. Lloveras a commencé par chanter son pays natal, les Albères, Céret, qui a vu séjourner tant de peintres, de Picasso à Soutine, de Matisse à Derain, mais aussi Collioure et la mer. Il s'est construit un univers à lui, a habité les montagnes, les collines, a arpenté les chemins muletiers, a respiré l'air des cimes. Sa première exposition à Céret, ville mythique dans le domaine de l'art, a mis en évidence son talent. Depuis, les expositions de ses œuvres s'enchainent aussi bien en France qu'à l'étranger et séduisent les collectionneurs. La peinture de Christian Lloveras s'inscrit dans cette tradition qu'on appelle naïve. Ayant opté pour un style résolument classique, la douceur des coloris et l'ingéniosité des détails permettent à cet artiste d'émerger du lot avec brio. Sa peinture s'attache à fixer des paysages de neige, des villages, lacs gelés, patineurs, corbeaux dans le ciel... une thématique qui n'est pas sans rappeler parfois les toiles de Bruegel, un peintre mythique dont l'artiste revendique une certaine influence, même inconsciente, et en tous les cas une inconditionnelle admiration. Le charme des toiles de Lloveras révèle une douceur méditerranéenne teintée d'un brin d'inquiétude. Mais derrière cette poésie se cache aussi un artiste aux doigts de virtuose, capable de donner aux moindres détails une finesse quasi précieuse, une technique irréprochable et une étonnante captation de la lumière grâce aux effets de clairs obscurs. De la peinture de cet artiste catalan se dégage une sensation de suspension dans le temps, fidèle à ce que produit l'hiver sur la nature.

 

Commentaire

 

Tout en restant plus proche de la tradition naïve des classiques, Lloveras représente des lieux qu'il a vus, des personnages qu'il a côtoyés, des souvenirs imprégnés en lui. Il aime les gens de ces villages de Catalogne ou de Provence qu'il a traversés et leurs activités perdues, emportées par un monde moderne de rentabilité auquel il refuse d'appartenir. A ces thèmes nostalgiques, il ajoute sa propre poésie avec une finesse presque précieuse et une élégance raffinée, faisant de lui un talentueux créateur. Il y a d'abord pour lui une réalité simple: celle de ses ancêtres dont il garde la mémoire, le jeu des enfants dans la neige, le travail des paysans au moment des récoltes, la peine des boeufs tirant des charrettes remplies d'herbe...«Je préfère, dit-il, les charrues aux tracteurs, les sentiers perdus au macadam des autoroutes, et les petits hameaux aux grandes cités». A ces images du passé, il ajoute ses propres émerveillements et les divagations de ses rêves. La nature prend alors des élans surréalistes et les rêves leurs propres réalités. La vie y est un cadeau qui se conjugue au fil des saisons. Le souci du détail habite Lloveras dans tous ses thèmes d’inspiration. Signe d’une richesse intérieure, la palette de l’artiste est très colorée, sans jamais être criarde. Il travaille les gris ou les bleus profonds avec énormément de suavité.

 

L'art naïf

 

L’art naïf se caractérise par une représentation figurative de sujets populaires: paysages campagnards, scènes de la vie, costumes folkloriques, animaux domestiques ou sauvages, représentation de sujets religieux. La codification et la pérennité de ce style mènent vers une autre forme d'académisme. Le terme «art naïf» fut utilisé pour la première fois au XIXe siècle, pour qualifier les œuvres du célèbre artiste Douanier Rousseau, qui peignait hors des normes académiques, sans suivre les recherches picturales des impressionnistes.