facebook logo        

head1

CH-1972 GENOLIER (VD)
Tél. +41 22 366 25 15

Wednesday from 14h to 18h 30
Thursday and Friday from 14h to 20h
Saturday and Sunday from 11h to 18h
or on appointment

head2

logo

 

Fanjol

Biographie

Fanjol est née à Nancy. Aujourd'hui, elle vit et crée à Paris. Depuis 1981 elle a accédé à ce qui est devenu son bien-être et sa raison de vivre: la sculpture. Son nom d'artiste s'est, dès lors, insinué dans les esprits, s'y est solidement arrimé et ne se fait plus oublier. Le nom, mais les œuvres aussi qui, au fil du temps, se dépouillent, gagnent en transparence puisque l'exigence du sculpteur la pousse à toujours tenter d'aller au delà d'elle-même «seule condition pour atteindre l'essentiel». Les sculptures de Fanjol, sont rondes, sensuelles et voluptueuses. A la limite de l'abstraction et du figuratif, sans pourtant sacrifier la grâce à la force. L'artiste se plaît à faire sienne cette phrase de Paul Valéry: «la sculpture est la forme devenue émotion» tant il est vrai que pour elle, la sculpture doit concilier l'âme et la raison. «On pourrait me reprocher, de toujours traiter le même sujet: l'amour» reconnaît-elle. «Jamais je ne m'en lasserai: car ce n'est pas seulement en créant du neuf de toutes pièces, mais en renouvelant un sujet apparemment épuisé qu'on transcende son art.» «Arriver à créer l'émotion avec une matière inerte est une de mes conditions de réussite» explique Fanjol. «Mon principal souci est de faire vivre les formes, introduire la sensibilité dans la matière anonyme. La tentation de toucher doit être presque irrésistible». Voir une statue sans tourner autour est une hérésie à ses yeux, tant il est vrai qu'elle joue avec la lumière et l'ombre. Autant la peinture est couleur autant la sculpture dispose de l'effet des ombres. La beauté prend de multiples aspects, mais il suffit que l'artiste en saisisse un pour nous émouvoir. En ce sens, Fanjol est passée maître de nos sensations.

 

Expositions collectives et personnelles depuis 1982. Très nombreux prix et récompenses. Œuvres dans des collections et des musées privés, en Allemagne, en Belgique, à Chypre, aux Etats-Unis, en France, en Finlande, en Israël, au Japon, au Luxembourg, en Suisse. Auteur de la sculpture monumentale «Transparentces» sur le rond-point de la ville de Ballancourt .

 

Commentaire

Fanjol fait corps avec sa création et délivre un message d’amour. L’artiste exprime l’Amour par la sensualité des volumes et sait avec passion révéler l’invisible, éveiller sentiments et sensations. Fanjol est une caresse. Une caresse de plaisir à ressentir en suivant les courbures charnelles de ses sculptures inspirées par le couple, la maternité, la famille, l’amour et la danse. Pas réellement figurative, mais encore moins abstraite, l’œuvre de Fanjol est inclassable; elle n’entre dans aucun système esthétique parce qu’elle est simplement le reflet de sa personnalité. Courbures d’hommes ployés de désirs, cambrures de femmes aimées, corps mêlés, volutes d’amour partagé, chaque pièce de l’œuvre de Fanjol évoque tendresse, complicité, amour, partage et fait naître en chacun une émotion particulière. Et puis, il y la matière inerte, tantôt hostile, tantôt conciliante à laquelle il faut insuffler la vie. C’est ici que les mains de Fanjol relaient l’inspiration du cœur. Un travail rigoureux, qui ne laisse aucune place à la facilité, au superflu. Une recherche toujours à la limite de la rupture dans la finesse des lignes épurées, dans la transparence des formes, dans la capture de la lumière qui glisse sur les sculptures comme une caresse. Et enfin, la matière devient organique, vivante, esthétique.

 

Fanjol utilise une technique très ancienne

La technique de la fonte au sable est la plus ancienne et date probablement des romains. Le matériau utilisé pour le moulage des pièces est un sable silico- argileux, soit naturel soit synthétique. L'argile, une fois humidifié et bien «tassé» autour du modèle, assure une grande résistance après étuvage. Cela permet une très bonne qualité de la reproduction, surtout pour les surfaces «tendues». La supériorité de cette technique par rapport à la cire perdue a un coût: le moule est détruit à chaque tirage, et doit donc étre refait. C'est aussi la technique la plus appréciée des collectionneurs.