facebook logo        

head1

CH-1272 GENOLIER (VD)
Tél. +41 22 366 25 15

Mercredi  à vendredi de 14h à 18h30
samedi et dimanche de 11h à 18h
ou sur rendez-vous

head2

logo

 


Growing Family par Eckel Nyamandoro

 

 

 






 

 

 



Autres oeuvres exposées >>
 

 


Braiding her hair par C. Madamombe

 




Split head par William Karuru




 

Shona

Sculpteurs Shona

Les sculpteurs SHONA au Zimbabwe ont la chance d’avoir accès à une quantité illimité de «pierres» variées ,extraites de la Great Dyke. Vieille de près de 2,5 millions d’années, elle court sur près de 520 km, presque toute la longueur du pays dont le nom «Zimbabwe» se traduit par «House of Stone, Maison de pierre». Les sculpteurs peuvent donner libre cours à leur talents sur ces pierres aux noms évocateurs tels que: Springstone, Opalstone, Green Opalstone, Cobalt, Verdite, Dolomite, Lepidolite, Leopard-rock, Red Sandstone, Fruit serpentine, Butter- jade , Soapstone, etc... Ils disent humblement que leur travail est tout simplement le vecteur pour faire émerger de la pierre les figures que la nature y a caché depuis toujours. Dans cette exposition nous présentons des sculpteurs de premières génération tels Bernard Matemera et Henri Munyaradzi ainsi que des plus récents tels Mike Munyaradzi, Factor Ziira, Eckel Nyamandoro, Gregory Mutasa, David Mashoko, Colleen Madamombe, Leonard Sezheto, Wellington Karuru, Lameck Bonjisi, Witness Bonjisi, Lovemore Bonjisi, Royal Katityo parmi d’autres. Avec des outils rudimentaires ces sculpteurs créent des œuvres d’art incomparables qui sont aujourd’hui présentes dans des collections prestigieuses dans le monde entier et dans des musées tels le Metropolitan Museum of Modern Art de New York et le Musée Rodin à Paris parmi d’autres.

 

 Les sculptures d'art Shona en serpentine du Zimbabwe

Les sculptures d'art Shona en serpentine sont des pièces uniques taillées par des artistes au Zimbabwe. Elles sont sculptées dans la Stéatite qui est le nom générique de minéraux tels que la Serpentine, Pierre à savon, Springstone, Wonderstone, Rapocco, Verdite, Redjasper, Opal, Fruit serpentine,White opal, Soapstone, etc.... L'art Shona, dont l'origine vient de la tribu Shona, évoque la famille, la foi et les valeurs sociales et spirituelles. Les artistes sculptent aussi bien des œuvres figuratives qu’abstraites selon leur inspiration du moment et toujours de manière intuitive.

Le public est toujours surpris de la richesse des artistes Zimbabwéens. Il faut savoir que le nom Zimbabwe qui se dit en Ndebele : dzimba dza mabwe, signifie : grande maison de pierre. Le Zimbabwe est certainement le pays ou la concentration d'artistes sculpteurs est la plus importante au monde.

 

Historique de la sculpture au Zimbabwe

Placé sur des gisements entiers de serpentine, le Zimbabwe est connu pour ses sculpteurs depuis seulement les années 50. En effet, malgré des vestiges de sculptures très anciennes (les oiseaux du Zimbabwe, au nombre de six, datés entre 1250 avant J.C et 1500 après), on ne reparle de sculpture que bien plus tard et ce, grâce au soutien de plusieurs personnes.

Father John Groeber, un prêtre suisse, arrive en Afrique en 1939.
En 1948, il est missionnaire au Zimbabwe. Afin de décorer sa chapelle, il demande à des africains de tailler des ornementations religieuses. Il s’aperçoit très vite de la vision très personnelle et artistique qu’ont les personnes qu’il a employées. Il met donc à leur disposition de la pierre et les laisse s’exprimer librement.

En 1957, Un anglais Frank Mc Ewen, alors directeur de la Galerie Nationale d’HARARE, ouvre l’Atelier. Il y encourage les sculpteurs en leur donnant des outils et de la pierre et en exposant leurs pièces dans la galerie mais aussi, à l’étranger.

En 1963, un sud-africain, Tom BLOMEFIELD alors propriétaire de champs de tabac, reconvertit ses travailleurs dans la sculpture, ses exportations de tabac étant stoppées par les sanctions internationales contre la Rhodesie.

TENGENENGE était né, et beaucoup d’artistes connus de la première et seconde génération en sont issus. Bref, toutes ces initiatives ont «porté» les sculpteurs du Zimbabwe et ont permis que, d’expositions internationales en expositions internationales, les artistes aient la reconnaissance à laquelle leur talent a droit.